La peinture corporelle est l’une des premières formes d’expression plastique et artistique pratiquée par l’humanité. Depuis quelques années, elle connaît une renaissance sous sa version modernisée. Découvrons le body-painting!

Un peu d’histoire…

À l’aube de l’humanité, nos ancêtres découvrirent les ressources naturelles dont la terre colorée, le charbon de bois, les jus des baies et autres fruits, la craie et même le sang des animaux. De ce fait, ils utilisèrent ces ressources naturelles pour la peindre le corps et ainsi se camoufler pour la chasse, pour impressionner l’ennemi ou encore comme symbole de reconnaissance au sein d’une tribu. comme Selon les données historiques, il est probable que l’homme ait appliqué des pigments issus des ressources naturelles trouvées dans son entourage pour affirmer son identité et son appartenance à un groupe humain déterminé, ainsi que pour se situer au sein de sa communauté et ce, même avant la gravure et l’écriture sur pierre.

Peu à peu, cette pratique picturale est devenue un instrument de transformation aux usages les plus variés : elle sert à changer d’identité, à marquer le début d’un nouveau statut au sein du groupe, ou encore à célébrer l’entrée d’un nouvel individu à la tribu.

Au fil des années, la flamme de la peinture corporelle s’est peu à peu dissipée, sans toutefois s’éteindre complètement. Au Maghreb par exemple, la peinture corporelle est une pratique courante reflétée par l’utilisation du henné en tant que décoration des mains ou des pieds lors des occasions spéciales. En Europe, la mode du tatouage s’apparente à une peinture corporelle permanente.

Le body painting aujourd’hui

Ceci dit, c’est en Occident et à l’époque contemporaine que la version renouvelée de ces peintures ancestrales a connu une hausse significative de ses adeptes, en devenant une tendance  de la modernité et un objet de création artistique.  Ainsi, considéré comme un art éphémère, le body painting s’apparente aujourd’hui à créer une  peinture en prenant comme support le corps humain. De ce fait,  le peintre doit créer une œuvre picturale sur son modèle, le but n’étant autre que de maquiller le visage ou le corps humain et de s’en servir comme d’une toile, pour en faire une œuvre d’art.

Si cette prestation n’est pas des plus courantes, elle a cependant trouvé et consolidé sa place dans la grande famille des techniques de maquillage. La plupart des demandes de body painting émanent du milieu du cinéma ou de la télévision pour des maquillages de scène ou lors de shows à des occasions spécifiques. Plusieurs festivals artistiques lui sont consacrés, dont  le World bodypainting festival, en Autriche ou The International Body Painting Contest, lors du  Festival international du film fantastique à Bruxelles.

Tendance : l’art du body painting

Catégorie : Actu de l'art
0
863 views

Participez à la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *