DIGITAL CAMERA

Peut-être en avez vous déjà entendu parlé ? Je parle bien du scandale dans lequel Scarlet Johanson fut mélé début 2014 suite à un spot publicitaire qui dans le fond et la forme étaient osé.

 

Cette dernière aurait prêté son image à la société israélienne SodaStream, un fabricant d’appareils de gazéification de boissons dont l’usine est située dans une colonie israélienne en Cisjordanie occupée

 

Lorsque le spot commence, on peut y voir la femme enveloppée de son peignoir préparant un soda elle même dans sa cuisine. Très rapidement elle adopte une attitude provocatrice en attrapant sa paille de manière langoureuse, et aguichante vis à vis des téléspectateur. A noter que le spot devait être diffusé lors de la final du Superbowl, mais ne se réalisa pas suite à la polémique qu’il a engendrée. Mais la suite reste à venir, puisque dans les dernières secondes, la célèbre actrice prononce ces quelques mots : « Sorry Coke and Pepsi ».

 

Une provocation qui ne fut apprécié de tous en parti des deux géants industriels c’est d’ailleurs la raison pour laquelle la sanction tomba en peu de temps. Le spot qui devait être diffusé pendant le SuperBowl, fut retiré sous la pression de Pepsi et Coca-Cola.

 

De ce fait, Daniel Birnbaum (Président de SodaStream) a annoncé que la Fox avait recalé ladite publicité.

 

D’autre part, la seconde polémique créée fut d’ordre politique. Pour ceux qui ne le savent pas encore, l’actrice portait le statut d’ambassadrice d’Oxfam (ONG Britannique) depuis huit ans. Cependant, le fabricant d’appareils de gazéification aurait implanté une de ses usines dans une colonie israélienne de Cisjordanie. Un fait qui n’a pas échappé aux militants pour les droits des Palestiniens qui luttent contre l’occupation israélienne.

 

Les promoteurs de la campagne internationale *Boycott-Désinvestissement-Sanctions* (BDS), qui luttent depuis 1967 contre l’implantation de sociétés israéliennes dans les territoires occupés, se sont empressés de manifester leur désaccord pour la nouvelle égérie de SodaStream.

 

Les critiques ont également fusé de l’association Oxfam, car le groupe humanitaire engagé contre la pauvreté, accuse SodaStream de porter atteinte aux droits des palestiniens. Un porte parole d’Oxfam aurait par la suite déclaré à ce propos : « Oxfam a accepté la décision de Scarlett Johansson de cesser le rôle d’ambassadrice qui était le sien depuis huit ans.

 

Bien qu’Oxfam respecte l’indépendance de ses ambassadeurs, le rôle de promotion de l’entreprise SodaStream par Scarlett Johansson est incompatible avec celui d’ambassadrice mondiale d’Oxfam

Musée de la Résistance de Lyon hyper connecté

Catégorie : Art et Polémiques
0
600 views

Participez à la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *