Science et Land Art

Bien habitués que nous sommes aux représentations d’une lune qui prend son orbite toute proche de la Terre, notre belle planète bleue, force est de constater que la vérité est bien différente. En effet, si l’on considère la Terre de la taille d’une bille, la lune, elle, aura la taille d’une tête d’épingle. Et la distance, à cette échelle, ne sera pas de quelques centimètres, mais de près de cinquante centimètres. Dès lors, imaginons un peu la taille du système solaire, si l’on conserve cette échelle comme référent… C’est ce qu’a entreprit de réaliser une équipe de jeunes scientifiques, pour nous donner un ordre d’idée de notre taille bien insignifiante, qui ne fait que souligner la puissance de nos esprits, dans un univers bien difficile à concevoir…

Comment ça, des représentations fausses jusque-là ?

Quand on en vient à chercher dans les livres ou sur les moteurs de recherches, on obtient généralement de très belles images avec des planètes toutes bien distinctes, le tout pouvant tenir sur une feuille de papier, ou un écran d’ordinateur. Mais « la vérité est ailleurs », comme dirait l’autre ! En effet, si le système solaire devait être présenté sur une feuille de papier, alors même notre chère étoile, le Soleil, ne serait pas visible à l’œil nu. Autant dire que notre planète, et ses nombreux habitants ferait bien pâle figure !
C’est ce que WylieOverstreet et Alex Gorosh, deux amis aux attirances scientifiques, ont décidé de mettre en exergue, en fabricant la première mise à l’échelle du système solaire du genre, plaçant planètes, étoiles et satellites, ainsi que leurs orbites sur un plan conventionnellement acceptable pour l’esprit humain. Ils se dirigent ainsi vers le désert de Black Rock, dans le Névada, USA.

Si la Terre est une bille, alors le système solaire est un désert !

Ainsi, pour réaliser leur démonstration, et après de nombreux calculs, les deux jeunes gens remarquent qu’il leur faudra un espace vierge de près de 12km d’envergure. Plus qu’une simple maquette, c’est dans le Land-Art qu’entre cette réalisation !
Alors que les planètes sont placées les unes après les autres, c’est à l’aide d’un pick-up que les orbites, elles, prennent forme. On observe ainsi se dessiner dans le paysage plusieurs cercles concentriques, au nombre de neuf.
Il est d’ailleurs assez surprenant de voir notre système solaire réduit à cette échelle, somme toute dérisoire. En effet, si la terre est considérée comme ayant la taille d’une bille de verre, et le système solaire nécessitant 11.5 km d’envergure, nous ne sommes qu’à une échelle de 1 / 2 671 666 667… Environ… Donc oui, nous ne sommes qu’un ensemble de petits rien du tout, qu’il faudrait garder à l’esprit, tant la beauté de cette perspective dépasse notre entendement.

De Magnifiques images donc, qui mettent le doigt sur une vérité incontestable, la nature nous dépasse à un point que nul ne peut réellement concevoir, car si le système solaire peut entrer dans un désert de 12km de large, quand est il de l’univers tout entier ?
 

 

Crédit photo : blastr

Quand Science et Land Art ne font qu’un

Catégorie : Art et technologie
0
540 views

Participez à la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *